LA BOÎTE À PEINDRE

Cette boîte, c’est une cachette au milieu d’un monde en effervescence. Elle est posée là, dans la grande salle du Baz’art, comme par provocation.

À l’intérieur, le temps s’arrête. Seul compte le plaisir du geste.

Les adultes et les enfants se retrouvent autour d’une palette de 18 couleurs pour « le jeu de peindre ».

Chacun pourra picorer la couleur et la poser sur de grandes feuilles accrochées au mur. Debout, la gestuelle devient plus fluide.

Une pédagogie qui repose sur le respect absolu de la personne et qui n’est pas un apprentissage de techniques artistiques. Sans modèle, ni thème, chacun évolue à son rythme sur le papier. « Ici, on n’attend rien de moi ! ».

L’important étant que chaque participant prenne confiance en lui et dans ses capacités créatrices. Dans ce lieu, se développent l’autonomie, l’audace, la maîtrise du geste et la satisfaction de « faire » !

– Comprendre les besoins de chacun

– Faire émerger leurs capacités

– Créer de la convivialité dans le groupe

– Maintenir l’équilibre entre règles et liberté

Ma présence attentive, qui jamais ne juge, sécurise et stimule l’action individuelle.

Le plaisir de créer devient plus important que l’obtention d’un résultat artistique.

Les peintures des enfants restent à l’atelier. Elles ne sont pas destinées aux autres..

constance

« Peindre, travailler de mes mains me procure le plus grand des plaisirs et cʼest pour moi une nécessité »

Ma première vie fut consacrée à la scénographie (théâtre, cinéma, événements).

À 31ans, je deviens maman et replonge dans ma propre enfance…

Je cherche alors une façon de travailler plus proche de mes convictions.

Lors de cours d’arts plastiques donnés aux enfants, je me heurte à leur non confiance en eux, à leur esprit de compétition et, à la peur de décevoir leurs parents. Si jeunes, ils sont perdus face à la feuille blanche…

Mais où sont passés la spontanéité et le plaisir du tracé, si naturel aux enfants ?

Je décide donc de me former chez Arno Stern, chercheur et pédagogue à l’origine d’une nouvelle attitude face à l’enfant. Je trouve enfin un écho à ma pensée. La découverte de son clos-lieu me bouleverse !

Ouvrir un « Clos-lieu » est pour moi une évidence pour les enfants d’aujourd’hui trop stimulés et pressés de devenir des adultes.

FORUM DES ASSOS de Libourne samedi 9 Sept.

Quand ?


Mardi : 17h

Mercredi : 15h ou 16h30


Durée


1h 00


Des groupes de combien ?


12 personnes maximum, adultes et enfants (à partir de 3 ans) ensemble


Le matériel


est fourni peintures (pigments naturels), pinceaux (petit-gris), feuilles 120 gr et tabliers. L’exigence sur le matériel utilisé fait partie de la démarche de cet atelier.


L'inscription


se fait à l’année, pour 30 séances.

Le rythme régulier, d’une fois par semaine permet de se libérer et d’oser :

La création spontanée jaillit sur les feuilles au fil du temps.

290 € l’année hors adhésion à l'asso

250 € à partir de 2 membres d'une même famille


Adhésion à l’Association Muse et Samouraï : 20 € adultes, 10 € – de 25 ans / + 1 spectacle offert durant la saison


Un entretien préalable permet de préciser les objectifs du clos-lieu et évite tout malentendu quant au caractère du « jeu de peindre ». Le règlement de la cotisation a lieu au moment de l’inscription, avant la première séance, par chèque(s) à l’ordre de Muse et Samouraï.


image