CABARET ALL’ ARRABBIATA

CABARET ALL’ ARRABBIATA

20 h 00 min

25 septembre 2020

au

26 septembre 2020

ALL’ ARRABBIATA … c’est d’abord l’envie de parler de politique et de chanter.

De la rencontre avec les textes d’Ascanio Celestini, survient la nécessité de les traduire et de leur donner vie. En faire un. Avec des chansons. Pas n’importe lesquelles, des chants populaires italiens qui parlent de luttes et de celles et ceux qui les ont menées. Ça sera un cabaret, donc. Pas fantasque, non, mais sobre, acerbe et acidulé. Pas de chorégraphies ni de numéros mais des textes et des chants, du jeu et de la complicité. Le rythme est soutenu, les scènes et les chansons s’enchaînent et le fil rouge des thématiques d’Ascanio crée du liant.

C’EST PAS MOI QUI LE DIS

« Sous ses ritournelles populaires entêtantes, All’arrabbiata cache des chroniques coups de poing dépeignant la société italienne d’aujourd’hui. Ces maux s’exportent étonnamment bien jusqu’en France… Forte de cette vivacité de matériaux, la mise en scène sert sobrement le texte, et livre un spectacle vif et dynamique. »(Marc Vionnet, LeClouDansLaPlanche.com)

« Ce cabaret All’Arrabbiata, cette sauce savamment épicée […] : insolent, féroce aux imbéciles, aux nantis, certes, mais surtout à chacun de nous si l’on veut bien y regarder de près. C’est effrayant, révol- tant, cynique, scandaleux… et bénéfique. Le spectacle exorcise nos plus tristes penchants. C’est là l’une de ses fonctions les plus nobles. » (Claude Fèvre, NosEnchanteurs.eu)

« Loin des plumes et des paillettes, la troupe propose un caba- ret sobre où le rire jaune, l’humour noir et les révoltes rouges règnent en maître. Le cynisme et l’humour jouent des coudes avec intelligence et malice pour offrir des textes forts quiclaquent dans l’air comme des gifles parfois méritées. […] Une chose est certaine, personne ne ressort jamais indemne de cette dolce vita là, et ce n’est peut-être pas plus mal. » MIDI LIBRE