DEBOUT PAYE

DEBOUT PAYE

20 h 30 min

8 novembre 2019

au

9 novembre 2019

Vendredi 8 :

Plein tarifAchetez vos places maintenant! Tarif RéduitAchetez vos places maintenant! Tarif -25, sans emploi, intermittentAchetez vos places maintenant!

Samedi 9 :

Plein tarifAchetez vos places maintenant! Tarif réduitAchetez vos places maintenant!  Tarid -25, sans emploi, intermittentAchetez vos places maintenant! 

 

Avec « Debout-payé » la Cie Yakka vous invite à plonger dans l’univers drôle et corrosif de vigiles africains qui brossent un portrait de la société de consommation française. Le récit se déroule avec en toile de fond l’histoire de l’immigration des années soixante à nos jours.

L’auteur Armand Gauz joue de manière distanciée avec les différents stéréotypes liés aux communautés africaines et européennes. À travers leurs regards singuliers, partagez le quotidien de ces hommes de l’ombre des « grands magasins »…

Cinquante ans d’histoire de l’immigration d’Afrique noire, cinquante ans d’histoire de France. 

On y retrouve évoqués la décolonisation, la crise pétrolière, les politiques d’immigration, le multiculturalisme, la mondialisation, le chômage, l’expansion consumériste, le 11 septembre, les médias, …

Le personnage principal est africain et vient d’arriver en France. Sa petite histoire se mêle à la grande histoire. Il est le passeur d’une génération à l’autre, d’un pays à l’autre et nous apporte un regard nouveau sur notre société et notre histoire commune.

 

Avec

Limengo BENANO-MELLY

Kokou Namo Ehah

LA PRESSE :

« C’est le genre de spectacles dont on a vraiment besoin : on en sort en ayant passé un excellent moment, en ayant ri franchement, tout en ayant la sensation d’avoir appris ou pris conscience de certaines choses qui nous entourent. « 

« Avec une scénographie sobre et concise, la compagnie Yakka réussit à dessiner un triptyque ingénieux qui garantit la fidélité au roman, la proximité avec le public et l’improvisation théâtrale. Ce choix est marqué dès la troisième scène lorsque les spectateurs comprennent qu’ils sont dans une salle de formation pour apprendre le métier de vigile. «