EN MODE PROJET

EN MODE PROJET

20 h 30 min

31 janvier 2020

au

1 février 2020

Vendredi 31

 

 

Samedi 1

 

 

Ce spectacle est une raillerie du monde du chômage, donc une raillerie du monde du travail. 
Une raillerie aussi des stratégies psychologiques et des novlangues mises en place pour accompagner les « décrutés » vers le néant post-humaniste.

 

Paul, le manager parle dans le vide et ne comprend pas ce qu’il dit.
Jean-Karim veut organiser des trekking dans le 9-3.
Nadeja, inquiète de la montée du chauvisme, veut ouvrir un salon de cheveuthérapie. 
Kim-Jean-Luc veut créer des applis transhumanistes pour smartphone.
Kevin-Alain veut créer un tube pour faire le buzz.

Alfred Carmut veut créer le rasoir à 8 lames.

 

Défilé de personnages allumés pour un portrait social brûlant d’actualité.

Un grand moment de lâcher crise avec des poils géants, des chants d’oiseaux, la chanson du CopiéCollé (création mondiale), le Haka du chômeur, des castagnettes et des coiffures digitalo-ethniques… et tant d’autres choses.

De et par Philippe Fertray, découvert au Baz’art en Mars 2019 dans « Pas d’souci »

C’EST PAS MOI QUI LE DIS

Jean-Luc Jeener. Valeurs Actuelles : «Il y a du devos chez Philippe Fertray, pas un Devos qui se perd dans l’absurde, non, mais un Devos qui se noierait dans le réel.»

Robert Bonnardot-sorties-a-paris.over-blog : « C’est génial ! Réservez au plus vite !!! Que du bonheur ! »

Autre presse : «Philippe Fertray, c’est un regard, le regard qu’il pose sur la société. Un regard juste, affuté, tendre. A l’exact milieu entre caustique et affectueux. Il ne se moque pas des gens, il montre leurs travers, et en rit avec eux.»

« Fertray, c’est un mélange de Raymond Devos et Stéphane De Groodt, à savoir un travail précis, rigoureux, drôlissime sur la langue.»

«Ce spectacle, parfaitement bien écrit et aussi fou que subtil. Tendre que joyeux. Poétique que politique.»

«On ne peut pas parler de cette pièce sans aborder l’écriture de Philippe Fertray ! C’est cyniquement drôle, intelligemment écrit, et avec beaucoup de soin.»