Le Quatuor de la Tour des Anges

Le Quatuor de la Tour des Anges

20 h 30

8 février 2019

au

9 février 2019

Vendredi 8 : 

Ven 8 Plein tarifAcheter vos places maintenant !  Ven 8 Tarif adhérentsAcheter vos places maintenant ! Ven 8 -25, Sans emploi, IntermittentsAcheter vos places maintenant !

Samedi 9 : 

Plein TarifAcheter vos places maintenant !  Tarif adhérentsAcheter vos places maintenant ! Tarif -25, Sans emploi, IntermittentsAcheter vos places maintenant !

 

Dans ce spectacle a cappella, 4 personnages décalés revisitent, avec enthousiasme et passion, un répertoire varié de standards inscrits dans la mémoire collective.

 

De Beethoven à ABBA, en passant par le slam, le quatuor de la Tour des Anges présente avec modernité et finesse chacune de ses reprises. Soprano, alto, ténor, baryton pour une mixité des voix au service d’une qualité musicale et d’un lyrisme qui n’excluent nullement et surtout pas l’humour.

 

Ce quatuor se réunit sur scène (ou ailleurs !) pour dépoussiérer les codes du théâtre et de l’art lyrique en donnant une interprétation inattendue de son répertoire, qu’il soit funky ou classique, largement humoristique, voire totalement parodique. Loin du luxueux décor de l’opéra, la scénographie est simple et laisse place à un jeu d’acteur déjanté, drôle et de qualité ! Du salon à la salle de spectacle équipée, la qualité vocale de ces « pièces jointes » saura ravir tous les publics.

 

Dominique Mené : Alto, France Turjman : Soprano, Michel Autier : Baryton,
Stephane Detrain : Tenor Jérôme Martin : Mise en scène

 

 

C’EST PAS MOI QUI LE DIS :

“Excellents chanteurs, ils détournent « Can’t buy me love » façon motet, ravivent en clin d’oeil de douloureux souvenirs auditifs du « Reality » de Richard Sanderson (si, si, « La Boum » ! ») et dépotent grave avec « Let’s groove » d’Earth Wind and Fire.”

Sud Ouest

 

C’est une vraie bulle de bonheur que propose cette formation !”

Le Républicain

 

“A défaut des décors somptueux et des lustres à n’en plus finir, on retrouvera certes le frisson des voix haut perchées mais sur fond de dérision et d’humour dignes des meilleures comédies… Musicales s’entend.”

Sud Ouest