WALLY « Déstructuré »

WALLY « Déstructuré »

20 h 30

17 novembre 2017

au

18 novembre 2017

Depuis des années, que ce soit en chanson, en vidéo, ou dans le domaine des arts plastiques, Wally pratique l’art du bref ! Jusqu’alors, il exerçait ces trois disciplines séparément mais pour ce nouveau spectacle, il a décidé de tout mélanger. Une espèce de « trois en un » avec des chansons courtes, des vidéos courtes, des performances plastiques courtes… Malgré cela, le spectacle dure quand même 1H10 ! Ajoutons à cela l’humour comme point commun de cette déstructuration et vous avez une idée de ce qui vous attend ! Un spectacle où la pensée profonde peut côtoyer le gag de surface, où la belle connerie s’acoquine du trait d’esprit avec un Wally assumant pleinement ces entrechats stylistiques.

GRAND HONNEUR : ce nouveau spectacle a lieu au Baz’art !

C’EST PAS MOI QUI LE DIS

LE CANARD ENCHAINE « … Jamais barbant, le barbu à la féconde faconde excelle dans le torpillage des clichés, le dynamitage des lieux communs. Quand Wally parle, ça chante, et quand il chante, ça parle. Il y a surtout cette façon, même dans la provoc’ de ne pas se prendre au sérieux, ce qui est sérieusement appréciable… » A.A.

LE FIGARO « … Wally est rapide, généreux, inlassable, et il écrit des chapelets de textes et de chansons d’une efficacité imparable. Pour le genre, ce serait un copain qui délire avec des propos de comptoir, des aphorismes absurdes et sa guitare. Simplement, Wally y met un énorme talent et un formidable sens de la démesure. C’est énorme, c’est délicieux … » Bertrand Dicale

L’EXPRESS « … C’est un artiste d’art brut, mais drôle qui casse les formes à la façon d’un plasticien. L’humour est là sous toutes ses formes (chansons, gags, sketchs) et le bricoleur caustique fait un théâtre burlesque de lui-même et de la comédie humaine … » Gilles Médioni

TELERAMA «  … Il arrivera bien un jour où cet homme-là explosera à la face du grand public ! Musicien trop doué, chanteur trop juste, fantaisiste trop téméraire pour rester confidentiel… Wally brouille les pistes et c’est un délice d’essayer de la suivre. Sous ses vannes, c’est souvent l’absurdité du monde qui pointe … » Valérie Lehoux

LE  PARISIEN « … Ses sketchs et chansons élaborent un art de la brièveté. Wally a quelque chose d’un peu jazzy dans la manière de pratiquer l’humour, avec ses solos et ses chorus, ses ruptures de rythme. Ses constructions d’art naïf et sa « psychanalyse du pauvre » valent le prix de la consultation … » Yves Jaeglé